4 juin 2023


Alors que TMC rediffuse le premier « Captain America », faisons le point sur le prochain opus de la saga, qui sera porté par Anthony Mackie.

Le 17 août 2011, le Captain America du Marvel Cinematic Universe faisait ses débuts dans nos salles sous les traits de Chris Evans. Et avec un succès très relatif, qui laissait penser que le personnage n’avait aucun potentiel de ce côté de l’Atlantique. Mais Steve Rogers a su nous faire mentir par la suite, en devenant l’un des héros les plus intéressants du MCU, auquel Endgame a offert une conclusion émouvante.

Et après ? Dans les comic books, le titre et le bouclier de Captain America sont passés entre plusieurs mains, et le Marvel Cinematic Universe a fait de même dans la série Falcon et le Soldat de l’Hiver, à l’issue de laquelle Sam Wilson (Anthony Mackie) est officiellement devenu le successeur de Steve Rogers. Et il sera bientôt la tête d’affiche d’un quatrième film solo, intitulé New World Order.

Comme annoncé lors du Comic-Con de San Diego en juillet dernier, la sortie française de Captain America : New World Order est prévue le 1er mai 2024 dans nos salles. Il fera donc partie de la Phase V, qu’Ant-Man et la Guêpe : Quantumania vient tout juste de lancer. Et le créneau choisi laisse entendre qu’il s’agit d’un film dans lequel Marvel Studios place de grosses attentes, puisque c’est dans ces eaux que sont sortis tous les Avengers, Doctor Strange in the Multiverse of Madness ou encore Civil War.

Exit Joe Johnston, réalisateur du premier opus que TMC rediffuse ce lundi 20 février. Même chose pour Joe et Anthony Russo, qui avaient dirigé Le Soldat de l’Hiver et Civil War avant d’aller voir du côté des Avengers s’il y étaient, et de vouloir souffler un peu ensuite.

Voir aussi  Palmarès Alpe d'Huez 2023 : une comédie loufoque avec Didier Bourdon primée ! Michel Blanc et Julia Piaton au palmarès - Actus Ciné

Si l’on a longtemps cru que Malcolm Spellman, showrunner de Falcon et le Soldat de l’Hiver, allait poursuive le récit qu’il avait chapeauté pendant six épisodes, il n’en sera finalement que le co-scénariste aux côtés de Dalan Musson, qui avait travaillé avec lui sur le show. Et c’est à Julius Onah (The Cloverfield Paradox) que le poste de réalisateur a été offert.

Anthony Mackie, bien sûr, qui fera usage de son bouclier sur grand écran. Mais a priori sans Bucky ‘Soldat de l’Hiver’ Barnes (Sebastian Stan), réquisitionné du côté des Thunderbolts vers lesquels New World Order devrait dresser quelques passerelles (mais nous y reviendrons plus tard). Vu dans la série de Disney+, le premier super soldat afro-américain Isaiah Bradley sera aussi de la partie, sous les traits de Carl Lumbly. Tout comme Danny Ramirez, de retour en Joaquin Torres, appelé à devenir le nouveau Faucon.

Toujours dans la catégorie des retours, mais beaucoup plus inattendu : celui de Tim Blake Nelson. Absent du MCU depuis son rôle dans L’Incroyable Hulk, l’acteur de O’Brother retrouvera son personnage de Samuel Sterns, biologiste cellulaire appelé à devenir le super méchant Leader, après une exposition aux rayons gammas qui devrait toucher un autre personnage qui revient également, mais avec un nouveau visage.


SND
Vous vous souvenez de lui ? Samuel Sterns sera de retour

Suite au décès de William Hurt, qui l’incarnait depuis L’Incroyable Hulk, c’est Harrison Ford qui s’est emparé du rôle de Thaddeus ‘Thunderbolt’ Ross. Lequel se transformera en son alter ego gigantesque et énervé : Hulk Rouge. Dans ce film ou dans Thunderbolts, on ne sait pas encore, mais cette idée intrigue bon nombre de personnes, y compris ses futurs partenaires qui rigolent en l’imaginant vêtu d’un combinaison de performance capture, avec des capteurs ressemblant à des balles de ping pong.

Voir aussi  Aussi mythique que Star Wars, cette saga intergalactique aura-t-elle droit à un 4ème film ? - Actus Ciné

Notons enfin, du côté des petits nouveaux, que la révélation de la mini-série Unorthodox Shira Haas incarnera la super-héroïne israélienne Sabra (qui pourrait être agente du Mossad dans le récit). Et que Xosha Roquemore (The Mindy Project) jouera un rôle qui n’a pas encore été dévoilé.

Comme souvent, le synopsis d’un film Marvel reste flou pendant quelques temps. Et Captain America : New World Order ne fait pas exception. Mais il est déjà acquis que le scénario s’inscrira dans le prolongement de Falcon et le Soldat de l’Hiver et s’articulera autour de la passation de pouvoir entre Steve et Sam, dans un monde qui a changé à plus d’un titre.

Le « New World Order » qui sert de sous-titre à cette aventure peut alors désigner plusieurs choses. Le fait que Captain America soit désormais un homme noir, thématique déjà entrevue dans la série et mettant Sam aux prises avec son nouveau statut et la condition des afro-américains dans son pays. Le nouveau monde sera également celui de l’après-Endgame, alors que les Avengers cherchent leurs nouveaux leaders et que la menace de Kang plane de plus en plus sur l’univers.

Et cela pourra, enfin, renvoyer au fait que les États-Unis seront désormais gouvernés par un homme capable de se transformer en monstre rouge. S’il n’est que secrétaire d’état dans les comic books, Thaddeus Ross deviendra ici président, et le fait d’avoir Harrison Ford dans le rôle permettra de faire un joli clin-d’œil à celui qu’il tenait dans Air Force One.


Marvel Comics
Vous imaginez Harrison Ford ainsi ? Il va falloir…

C’est peut-être lui qui mettra sur pied les Thunderbolts, avec l’aide de Valentina de Fontaine (Julia Louis-Dreyfus) que l’on a découverte à la tête de la CIA dans Black Panther : Wakanda Forever. Un groupe d’anti-héros envoyé accomplir des missions secrètes et qui aura son propre film quelques mois plus tard, le 24 juillet.

Voir aussi  "Elles me font vomir" : cette star attaque violemment les nouvelles règles des Oscars sur la diversité - Actus Ciné

Et nul doute que Captain America : New World Order, qui se déroulera sur un versant plus terre-à-terre du Marvel Cinematic Universe, loin des histoires de multivers, pourrait être important en vue de ce long métrage. Et de la suite de la Phase V ?



Source link