3 juin 2023



On emploie énormément le mot « culte » dans le langage du cinéma et des séries. Mais au pluriel, dit-on « films cultes » ou « film culte » ? On vous donne la réponse ici !

C’est un mot que l’on emploie énormément dans le monde du septième art et des séries afin de qualifier une oeuvre ou un artiste très populaire, et dont le rayonnement s’est installé durablement dans le temps. Un mot dont on abuse peut-être un peu trop, au risque qu’il en finisse par perdre de sa valeur. Ce mot, c’est le mot « culte ».

E.T. l’extra-terrestre est un film culte. Son papa Steven Spielberg est un réalisateur culte. Stranger Things est une série culte. Mais lorsqu’on évoque plusieurs oeuvres, dit-on qu’elles sont cultes ou… culte ? Cette dernière option peut paraître étrange, et pourtant…

L’Académie Française, sur son site officiel, note que le nom « culte » « a d’abord désigné un hommage que l’on rend au divin par des rituels religieux et la piété qu’on manifeste à l’égard du sacré. » Par la suite, le terme, qui vient du latin cultus, signifiant « cultiver » et par extension « honorer », a désigné « l’ensemble des cérémonies et des rites établis par une religion et, par affaiblissement, la vénération presque sacrée pour quelqu’un ou pour quelque chose. »

Désormais, poursuit l’Académie », le mot « culte » s’emploie « en apposition pour montrer que telle personne, tel spectacle ou tel objet a des zélateurs qui lui vouent une admiration presque religieuse parce que, pense-t-on, il constitue une référence qu’on ne saurait ignorer. » Pour la prestigieuse institution, si cet emploi précis, « qui relève le plus souvent de l’emphase », est accepté, il faut cependant prendre garde de ne pas faire de « culte » un attribut (« ce film est devenu culte ») et lui préférer une hyperbole (« ce film est devenu une référence »).

Voir aussi  Django Unchained : appuyez sur pause à 20 minutes et 32 secondes pour un clin d'œil invisible à l'œil nu - Actus Ciné

Voilà pour les définitions du terme. Mais alors, « films cultes » ou « film culte » ? Pour l’Académie, c’est très clair : au pluriel, dans un groupe de mots qui se suit avec un sens déterminé et qui est composé d’un nom en apposition à un autre, le mot apposé ne peut varier que si l’on peut établir une relation d’équivalence avec le premier terme.

Et l’institution d’appliquer cette règle avec un exemple. « On écrira « les danseuses étoiles regardent des films culte », car si l’on considère que les danseuses sont des étoiles (elles ont les mêmes propriétés qu’elles, elles brillent de la même façon), il est évident que les films ne sont pas des cultes, mais qu’ils font l’objet d’un culte », assène-t-elle avec fermeté.

Pour la référence linguistique que représente l’Académie Française, il faut donc dire « un film culte » et « des films culte » et, si l’on suit cette argumentation, cela apparaît finalement comme plutôt logique. C’est d’ailleurs ce que dit également le dictionnaire du Larousse selon nos confrères du Figaro. Sauf que Le Petit Robert, lui, accepte les deux usages du singulier et du pluriel. Comme quoi, dans la langue française, il est vraiment difficile… de s’accorder !

Pourquoi Steven Spielberg est le plus grand raconteur d’histoires :



Source link