31 janvier 2023


Derrière le film catastrophe « Geostorm » se cachent des difficultés en coulisses, au point que le film a été largement retourné après avoir été terminé une première fois.

Nous sommes le 20 octobre 2014, le tournage de Geostorm commence, avec Gerard Butler dans le rôle principal, avec un budget de plus de 80 millions de dollars. Le film catastrophe marque la première mise en scène de Dean Devlin, le « poulain » de Roland Emmerich, qui a collaboré au scénario et à la production de Universal Soldier, Stargate, Independence Day, sa suite ou Godzilla.

L’histoire se déroule dans un futur proche où un réseau de satellites contrôle le climat et protège les populations de la Terre. Jusqu’à ce que le dispositif se dérègle… Nul ne sait d’où vient le problème (un complot ? Une faille dans le système ?). Il va falloir le régler. Simple et efficace.

Sauf qu’en décembre 2015, Dean Devlin montre son film lors de projections tests et le public reste dubitatif, ne comprenant pas certains termes scientifiques et ayant du mal à suivre l’intrigue. Nous sommes en fin d’année et le film doit sortir en octobre 2016.


Warner Bros.
Gerard Butler

Warner décide d’engager des reshoots intensives, faisant appel à un nouveau réalisateur : Danny Cannon (Judge Dredd). Ce dernier assure la mise en scène des séquences inédites écrites par Laeta Kalogridis (Alexandre, Shutter Island, Terminator Genisys). Dans la foulée, la Canadienne Katheryn Winnick, qui jouait l’ex-femme du personnage de Butler, est « recastée » au profit de Julia Denton.

Le producteur vétéran roi des films catastrophes Jerry Bruckheimer (Bad Boys, Pirates des Caraïbes) vient en renfort et retravaille lui aussi le film. Tout ce processus est coûteux, ajoutant 15 millions de dollars au budget.


Warner Bros.
Le climat se rebiffe

Des changements de dates suivent. Si Batman V Superman avait déjà pris la date de sortie initiale de Geostorm (mars 2016), le film est ensuite déplacé au 21 octobre 2016 puis au 13 janvier 2017 et bouge encore pour finir au 20 octobre 2017 !

Voir aussi  Netflix : ce film de guerre raflera-t-il tous les prix aux BAFTA 2023 ? - Actus Ciné

A sa sortie, le film n’est pas montré à la presse américaine et sort avec une réputation de film aux coulisses chaotiques. En promo, les acteurs font du « damage control » et Geostorm fonctionne honnêtement, récoltant 221,4 millions de dollars pour un budget final de tournage de 120 millions, auxquels s’ajoutent tous les frais annexes.


Warner Bros.
Jim Sturgess

Malgré des coupes budgétaires drastiques dans le marketing du film, avec Geostorm, Warner boit la tasse de 100 millions de dollars ! Un coup dur pour le studio, qui subissait quelques mois plus tôt l’échec du Roi Arthur. Quant à Gerard Butler, il est parti tourner ce qui sera un autre échec retentissant à gros budget : Gods of Egypt.



Source link