31 janvier 2023


Les personnages de Brad Pitt et Margot Robbie dans le film Babylon de Damien Chazelle sont-ils inspirés de vrais acteurs, ou sont-ils purement fictifs ? Éléments de réponse !

L’histoire de Babylon commence dans les années 1920 à Los Angeles. Le nouveau film de Damien Chazelle (La La Land, Whiplash…) retrace l’ascension et la chute de différents personnages lors de la création d’Hollywood, présentée comme une ère de décadence et de dépravation sans limites.

Les deux personnages principaux du film sont incarnés par Brad Pitt et Margot Robbie, mais sont-ils inspirés de personnalités ayant réellement existé ? Babylon brouille les pistes, en ayant à son générique le nom de personnages réels comme Marion Davies (une célèbre actrice et productrice), jouée par Chloe Fineman, ou des mélanges, faisant penser à s’en méprendre à des personnes ayant vraiment existé, comme Randolph Hearst (le magnat de la presse qui a inspiré Citizen Kane).


2022 Paramount Pictures. All Rights Reserved.
Brad Pitt et Diego Calva dans Babylon

Le personnage joué par Brad Pitt, nommé ici Jack Conrad, est un mélange de plusieurs acteurs. L’inspiration directe est un acteur qui a justement nourri d’autres longs métrages hommages au cinéma.

Cet acteur s’appelle John Gilbert, né en 1897 et mort en 1936, à seulement 38 ans. Si jamais ce nom ne vous disait rien, il a inspiré le héros de Chantons sous la pluie, et plus récemment The Artist de Michel Hazanavicius, avec Jean Dujardin. Son film le plus connu s’appelle The Great Lover.


D.R.
John Gilbert et Greta Garbo dans Anna Karenine

John Gilbert a connu une destinée tragique, à l’image de celle que l’on peut voir dans The Artist. Damien Chazelle a expliqué qu’en effectuant des recherches sur John Gilbert, il lui a été rapporté différentes théories sur la fin de sa carrière. « Je voulais proposer l’explication la plus crédible et aussi la plus perturbante possible, a expliqué Damien Chazelle (via le site TF1.info). Les gens avaient grandi avec l’image d’un acteur muet, et lorsqu’ils l’ont vu embrasser quelqu’un avec du son, il y avait quelque chose qui ne fonctionnait plus. Il ne faisait rien de mal. Mais le public n’était pas prêt. C’est cette idée, qu’être une star c’est une histoire de timing, et cette bizarre concordance d’éléments qu’on ne peut pas vraiment contrôler. »

Voir aussi  Un jour sans fin fête ses 30 ans : découvrez l’édition Steelbook 4K du film spécialement créée pour l’occasion ! - Actus Ciné

Outre cette référence principale, le personnage de Brad Pitt convoque également le souvenir d’acteurs comme Douglas Fairbanks ou encore Rudolph Valentino. En choisissant Brad Pitt pour ce rôle, Damien Chazelle a raconté qu’il ne voyait aucun autre acteur actuel pouvant à ce point avoir l’aura d’une star de l’époque. Selon le cinéaste, « Brad Pitt est l’une des rares personnes aujourd’hui qui reflète l’idée de ce qu’était une star de cinéma à l’ancienne. » « Cette sorte d’aura plus grande que nature qu’une star de l’époque pouvait dégager, apparemment sans effort, poursuit-il. (…) Cela fait partie de la magie que l’on sent chez lui.

Les 5 meilleurs films à voir sur Hollywood et le cinéma américain


Paramount Pictures All Rights Reserved.
Margot Robbie dans Babylon

Comme pour Brad Pitt, le personnage de Margot Robbie (Nellie LaRoy) est inspiré de plusieurs stars du cinéma muet. Clara Bow a été la source d’inspiration principale. Sa trajectoire est en effet l’histoire vraie qui a nourri la préparation de Margot Robbie : « Clara Bow a probablement eu la pire enfance dont j’ai entendu parler« , confie-t-elle, en faisant référence aux traumatismes et aux abus dont elle a été victime dans un milieu également marqué par la pauvreté.

« Les parents de Clara n’ont jamais obtenu d’acte de naissance parce qu’ils avaient déjà perdu deux enfants, et étaient certains qu’elle ne dépasserait jamais son bas-âge. Lorsque j’ai lu cela, le personnage de Nellie a commencé à prendre tout son sens pour moi. J’ai compris qu’elle avait toujours eu l’impression que chaque jour passé sur cette planète lui était compté, et elle se donnait à fond en conséquence. »

Voir aussi  Black Adam : précommandez le Blu-ray 4K édition Steelbook du dernier film DC ! - Actus Ciné

Clara Bow est souvent présentée comme la première « it girl ». Cette femme fatale, qui a connu une enfance difficile, a enchainé les films. L’un des plus connus est Les ailes, sorti en 1927, et premier vainqueur de la statuette de l’Oscar du meilleur film. Elle sera finalement rattrapée par des scandales sexuels et renvoyée de la Paramount !

Pour l’anecdote, Clara Bow a aussi été une inspiration pour Chantons sous la pluie, et même l’iconique Betty Boop !

Babylon est actuellement à l’affiche.



Source link