31 janvier 2023



Avatar : La Voie de l’eau possède un lien pas si insolite que ça avec la Bretagne ! Il est notamment question de 3D. Explications.

Entre Pandora et la Bretagne, il n’y a qu’un pas, que James Cameron a franchi allègrement ! Avatar 2 vient de dépasser les 12 millions de spectateurs en France et les 2 milliards de dollars au box-office mondial. Fait insolite : ce succès phénoménal profite à une entreprise bretonne spécialisée dans les lunettes 3D !

Située à Plouzané dans le Finistère, la société Eyes 3 Shut est pionnière dans la fabrication de lunettes 3D haut de gamme. La technologie mise en place par la firme a séduit le réalisateur James Cameron en personne.

« Aujourd’hui, la 3D de Avatar 2 est à 96 images par seconde. Il y a une très grande fluidité des mouvements. Il faut une technologie derrière qui suive. James Cameron cherchait cette qualité », confie Jean-Louis de Bougrenet, directeur scientifique de la société Eyes 3 Shut, au micro de France Info.

La technologie élaborée par Eyes 3 Shut est différente des lunettes à un Euro que les cinémas peuvent mettre à la disposition des spectateurs. Ici, on parle de modèles « actifs ».

« Avec nos lunettes, le sentiment d’immersion est beaucoup plus fort. Les cristaux liquides permettent d’offrir une forte fluidité dans la visualisation de la 3D », explique Jean-Louis Bougrenet. Sa société est la première en France à proposer des lunettes 3D haut de gamme. 150 000 paires circulent désormais dans le monde.

« Ces lunettes utilisent une technologie un peu en avance pour l’époque, qui offre une qualité supérieure aux lunettes 3D classiques qu’on trouve dans la majorité des cinémas aujourd’hui. Nos premières lunettes 3D actives ont été commercialisées pour la première fois en 2009, pour la sortie du premier film Avatar« , détaille Jean-Louis Bougrenet dans les colonnes de Ouest France.

Voir aussi  Du laxatif pour bébé utilisé sur le tournage des films...Margot Robbie (Babylon) révèle pourquoi ! - Actus Ciné

Le retour en fanfare de la saga Avatar au cinéma avec La Voie a permis de relancer l’activité de cette entreprise installée sur le campus de l’école d’ingénieurs IMT Atlantique, près de Brest.

« En France, 10 % des salles sont équipées avec ces lunettes haut de gamme. Les distributeurs de films, les grands groupes comme UGC, Pathé cherchaient des lunettes 3D à tout prix pour répondre à la demande des spectateurs. On a été très sollicités, vu qu’on est une des dernières entreprises dans ce domaine », indique Jean-Louis de Bougrenet.

« C’est une grande transformation au niveau des salles de cinéma. On va passer du mode projecteur écran à un mode écran Led. Ce qu’on connaissait avant – c’est-à-dire les lunettes anaglyphes, les lunettes passives – va disparaître parce que ce n’est pas compatible », précise Samir Bentahar, directeur technique de la société.

« Certains cinémas s’équipent d’écrans LED, qui sont comme des télévisions géantes. Cela leur permet de gagner en qualité d’image mais aussi en consommation d’énergie. C’est encore confidentiel mais dans une dizaine d’années ça pourrait se banaliser. Et notre technologie de lunettes 3D est la seule compatible avec ces nouveaux écrans », ajoute Renaud Van Lith, PDG Eyes 3 Shut. Une belle réussite française s’il en est !

LE REPORTAGE AU SEIN DE EYES 3D SHUT



Source link