4 juin 2023



Sorti cette semaine, le documentaire « Toute la beauté et le sang versé » de Laura Poitras a conquis la presse française. Sa moyenne est de 4,2/5.

Récompensé du Lion d’or au prestigieux festival de Venise, le documentaire choc Toute la beauté et le sang versé de Laura Poitras est sorti cette semaine dans les salles obscures. Il s’intéresse à l’artiste Nan Goldin, qui a révolutionné l’art de la photographie et réinventé les définitions de la normalité. Activiste infatigable, elle se bat aussi depuis des années contre la famille Sackler, responsable de la crise des opiacés aux États-Unis et dans le monde.

Avec une moyenne de 4,2 sur 5 (pour 22 supports presse présents sur AlloCiné), Toute la beauté et le sang versé se classe meilleur film de la semaine, mais aussi deuxième meilleur film de l’année 2023 (derrière l’imbattable The Fabelmans de Steven Spielberg et sa note dithyrambique de 4,9/5).

CE QU’EN PENSE LA PRESSE :

Selon Libération :

« La cinéaste Laura Poitras et la photographe Nan Goldin, formant une alliance qui fait événement, offrent à notre époque un film incroyable : à la fois une rétrospective et un manifeste de ce dont l’art, la vie et la lutte politique – le triangle qu’ils peuvent former – sont capables dans l’état actuel des choses. » (Luc Chessel) 5/5

Selon Positif :

« Toute la beauté et le sang versé est un conte noir où se mêlent l’engagement, l’intime et la poésie. » (Jean-Philippe Domecq) 5/5

Selon Sud Ouest :

« Ce film bouleversant parvient à éclairer avec une même intensité le travail artistique de Nan Goldin et son activisme. Sur ces deux terrains, il décrit une femme intègre. » (Julien Rousset) 5/5

Voir aussi  The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut ce thriller macabre avec Christian Bale ? - Actus Ciné

Selon Cahiers du Cinéma :

« Poitras, sans commentaire ni carton, parvient à faire émerger la position paradoxale de Goldin, dedans et dehors. Cette propension, ce goût, même, à s’immerger sans se fondre, à traverser des mondes, elle la partage avec la cinéaste, qui, du début à la fin, contre le tropisme égotiste de tout biopic d’artiste, garde le cap de la traversée d’une époque. » (Charlotte Garson) 4/5

Selon L’Obs :

« On n’oubliera pas les visages figés des Sackler face aux familles de leurs victimes ni ceux des parents de Goldin âgés, empreintes du déni et de la honte d’une société viciée. » (Nicolas Schaller) 4/5

Selon Marie Claire :

« Laura Poitras retrace ses blessures et ses combats dans le scandale des opiacés au fil d’un émouvant documentaire-confession aux accents psychanalytiques. » (Emily Barnett) 4/5

Selon Télérama :

« Mais Toute la beauté et le sang versé passionne davantage encore par son autoportrait de Nan Goldin sous forme de roman-photo illustré par ses propres images, certaines iconiques, d’autres inédites. » (Samuel Douhaire ) 4/5

Selon Le Journal du Dimanche :

« Un constat édifiant, servi par une mise en scène puissante, en empathie totale avec son sujet. » (Stéphanie Belpêche) 4/5

Selon Première :

« En mêlant les images de ce combat à celles du parcours esthétique et intime de la photographe, Laura Poitras dessine les contours d’une existence passée à lutter contre des forces américaines répressives très puissantes : le puritanisme hier, la rapacité et l’impunité des hyper-riches aujourd’hui. » (Frédéric Foubert) 3/5

Selon Critikat.com :

« Pensées comme les fragments d’un récit plus global, les photographies de Nan Goldin permettent à la documentariste d’exprimer le lien ineffable entre les événements d’une vie et la construction d’une vision du monde. » (Adrien Mitterrand) 3/5

Voir aussi  Black Panther 2 : si Chadwick Boseman n'était pas mort, voilà à quoi aurait ressemblé Wakanda Forever - Actus Ciné



Source link